1

La France continue de progresser au classement des pays les plus innovants

La France se place désormais à la 11ème place du classement des Etats les plus innovants, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), grimpant ainsi d’une place par rapport à 2020.

Les résultats du classement sont tombés lundi, et la France tutoie d’une place le top 10 des Etats les plus innovants au monde. Une progression qui se poursuit depuis plusieurs années et ne semble pas avoir été contredite par la crise sanitaire. En effet, en 2011, l’Hexagone se plaçait à la 22ème place du classement. Ce sont donc 11 places acquises en seulement 10 ans, grâce à des « progrès remarquables » notés par l’OMPI.

Des points forts dans les résultats créatifs, une faiblesse dans l’organisation institutionnelle

Les premières places sont occupées par la Suisse, la Suède, les Etats-Unis ainsi que par le Royaume-Uni. Mais comment sont calculés les points permettant de gravir les échelons ? Deux catégories comportant pas moins de 80 critères sont requis : les moyens mis en œuvre en matière d’innovations et les résultats des activités. La France est mieux classée en matière de produits (10e) que de moyens (17e). Elle est en outre particulièrement performante sur les résultats créatifs (6e), notamment les biens incorporels (marques, conception industrielle), tandis que ses faiblesses se trouvent dans ses institutions et le perfectionnement de ses entreprises (19e).

Une progression à l’image des ambitions de l’exécutif, qui entend faire rayonner les entreprises, l’innovation et la technologie françaises durant son mandat, et qui n’a pas manqué de se réjouir de cette annonce. Un panel de lois, d’initiatives et de projets ont ainsi été mis en oeuvre depuis bientôt une décennie sous les mandats de Nicolas Sarkozy et François Hollande également, afin de favoriser la création et le développement des entreprises sur le territoire. Un exemple des plus probants en est sûrement la création de Station F, le plus grand incubateur de start-ups au monde, sur notre sol, grâce à Xavier Niel, le fondateur de Free, qui est aujourd’hui dirigé par Roxanne Varza. Plus récemment, Emmanuel Macron a annoncé vouloir dix géants européens de la tech d’ici à 2030, dont la valorisation sera élevée à 100 milliards d’euros.

Des projets qui ont sans nul doute propulsé la France vers la tête du peloton de ce classement. Selon l’Office européen des brevets (OEB), la France fait « partie des rares pays du Vieux Contient à avoir déposé plus de brevets en 2020 que l’année précédente », la crise ayant même boosté la créativité et l’effort commun pour contrer la Covid-19. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles la France a attiré les investisseurs ces derniers mois, outre le soutien de l’Etat, l’attachement au respect de l’environnement et le cadre fiscal stable. La FrenchTech devient aujourd’hui un incontournable dans le secteur et les prochaines initiatives devraient encore nous faire progresser sur cette voie. Avec l’objectif du top 10 pour 2022 ?