1

Le gouvernement muscle le dispositif MaPrimeRénov’ pour encourager les Français à la rénovation énergétique des bâtiments

Le gouvernement a débloqué un budget de 2 milliards d’euros pour privilégier la rénovation énergétique des logements. Initialement prévue pour les ménages les plus modestes, cette aide est désormais accessible aux propriétaires, copropriétaires et propriétaires-bailleurs.

Lancé le 1er janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ a déjà atteint un succès inédit. Alors que 6,7 milliards d’euros sont déjà dédiés au plan France Relance, le gouvernement a mis sur la table une nouvelle enveloppe de 2 milliards d’euros afin de soutenir le dispositif et assister les propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux importants de rénovation énergétique. « C’est un grand pas en avant pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi améliorer le pouvoir d’achat et la qualité de vie au quotidien de millions de Françaises et de Français », explique Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique. « Il s’agit là d’un engagement concret de l’Etat pour soutenir nos concitoyens dans cette indispensable transformation. »

Conçue pour favoriser la transition énergétique et apporter une solution aux 7 millions de logements mal isolés en France aujourd’hui, MaPrimeRénov’ a vu sa demande s’envoler depuis son lancement il y a plus d’un an. Les 400.000 demandes attendues en 2021 ont déjà été surpassées et ce sont maintenant plus de 700.000 qui sont prévues d’ici la fin de l’année. Rien à voir avec les 190.000 demandes déposées en 2020. À ce jour, presque trois quarts des dossiers déposés ont été validés pour un montant total de 862 millions d’euros. Face au succès du dispositif, l’activité du secteur du bâtiment est désormais en nette reprise avec un rebond de 11% par rapport à la même période l’année précédente.

Un dispositif « ouvert à tous »

Si la plupart des dossiers déposés (63%) sont issus des ménages les plus modestes, MaPrimeRénov’ a progressivement été rendue accessible à un public élargi : depuis janvier 2021, les propriétaires et copropriétaires peuvent faire une demande et depuis juillet, les propriétaires-bailleurs peuvent eux aussi recevoir des aides pour leurs rénovations.

Parmi les conditions pour bénéficier des aides de MaPrimeRénov’ (aides qui varient selon le revenu d’un ménage et l’ampleur des travaux) : un gain énergétique de 35% au moins, ou 55% pour une aide avantageuse. « MaPrimeRénov’ est ainsi devenue la principale aide de l’État à la rénovation énergétique des logements », affirme le gouvernement dans un communiqué de presse. Des accompagnateurs MaPrimeRénov’ sont également attendus à partir de janvier 2023 pour soutenir et développer les projets de rénovation.

Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, avait également annoncé la volonté de privilégier les rénovations globales, à la fois plus ambitieuses et plus efficaces, dont la récompense est une bonification exceptionnelle des Certificats d’économies d’énergie (CEE), un « coup de pouce » pour les ménages et les entreprises qui repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie. Alors que les rénovations des systèmes de chauffage constituent désormais les travaux les plus sollicités (64%), voilà encore un instrument clé pour encourager les français à la rénovation énergétique des bâtiments.