1

Boutaïna Araki, Clear Channel France : « Le média de la rue est en pleine transformation »

Interview avec Boutaïna Araki, Présidente de Clear Channel France.

Clear Channel France est un acteur majeur de la publicité extérieure. À quels nouveaux enjeux ce type de média est-il confronté ?

Notre média est actuellement en pleine transformation, et avec celle-ci s’ouvrent de nouvelles opportunités de se réinventer, de nouveaux terrains à défricher et de nouveaux usages à imaginer.

En quelques mots, je le vois à l’avenir, plus sobre, créatif, éditorialisé, et plus serviciel.

Plus sobre tout d’abord, Clear Channel France a entamé sa transition écologique et l’a intégrée à son modèle économique, avec des objectifs clairs, diviser par deux notre empreinte carbone d’ici 2030 vs 2018. La trajectoire à ce stade étant favorable, nous avons revu nos objectifs intermédiaires à la hausse et nous ciblons désormais une contraction de -25% de notre bilan carbone dès 2023 au lieu des 20% que nous avions initialement fixés.

Ensuite, notre média sera plus créatif au service de la transition écologique : la création a toujours été un paramètre fondamental dans notre média en particulier, il s’agit de capter le regard, l’attention, et de faire passer un message dans un temps très court. Les créatifs ont l’habitude de dire que ce média est le plus exigeant. Chez Clear Channel, nous avons voulu mettre cette dimension créative au cœur de nos actions et remettrons en juin un prix dédié aux créatifs indépendants en partenariat avec la Maison Créative Justement. que nous avons intitulé le Futur Prix et qui dans sa deuxième édition a pour thème « et si mieux consommer c’était mieux ».

L’idée, derrière une telle initiative, est d’initier la réflexion avec notre écosystème sur les nouveaux récits susceptibles de faire concrètement évoluer les imaginaires des consommateurs et rendre désirable une consommation plus respectueuse des limites planétaires.

Quel impact du digital sur le média de la rue ?

Grâce à la digitalisation, qui touche tous les secteurs d’activité et le nôtre en particulier, nous pouvons démultiplier notre efficacité et notre utilité. J’ai une conviction forte qui répond à l’ADN de Clear Channel : à l’avenir, notre média sera plus éditorialisé, c’est-à-dire que la part de temps de parole publicitaire devrait continuer à diminuer au profit de contenus informatifs, culturels, de divertissement.

Quand on demande aux Français, quelles sont leurs attentes sur notre média, la dernière étude Dentsu [1] démontre qu’ils sont 83% à attendre des alertes d’urgences, 76% de l’actualité, 70% du contenu culturel, 67% des infos de santé et 50% de l’actualité sportive.

C’est exactement ce que nous avons travaillé depuis de nombreuses années déjà, que ce soit avec Brut, Beaux-Arts Magazine pour expliquer des œuvres d’art, ou Explore Media pour des contenus à dimension pédagogique. Si je devais résumer notre stratégie de contenu, elle se veut informationnelle, éducative, ludique et premium.

Cette utilisation éditoriale de notre média a vocation à prendre de l’ampleur dans les années à venir et des annonces pourraient suivre très prochainement sur le sujet.

La part de temps de parole publicitaire devrait continuer à diminuer au profit de contenus informatifs, culturels, de divertissement.

Quels sont les leviers de Clear Channel pour apporter encore plus de valeurs et services aux citoyens ?

Je suis persuadée que notre média sera également plus serviciel.

En tant qu’acteur de la ville, nous prenons chaque année le pouls des Français grâce au baromètre du CVEM réalisé avec le ministère de la Cohésion des territoires. Ce sera cette année la 8e édition. Ce que je peux vous dire à ce sujet, c’est qu’un de nos points communs avec l’ensemble des acteurs de la ville, est que nous devons composer avec les attentes très contradictoires des Français, qui veulent un tissu commerçant dynamique, un centre-ville à la fois vert et numérique ET des places de stationnement. La communication extérieure peut et doit prendre sa juste part dans la résolution de ces équations.

Avec ces axes de transformation autour de la transition écologique, de l’éditorialisation, et des services, nous avons tous les leviers pour créer le futur du média.

Si la communication extérieure est le plus vieux média du monde, je crois profondément que notre média est à l’avant-garde des adaptations que l’ensemble des métiers de la communication vont devoir mettre en œuvre pour s’inscrire durablement dans un monde transformé par la contrainte climatique.


À propos de Clear Channel 

Clear Channel est un acteur mondial de la communication extérieure avec une présence dans 22 pays en particulier en Amérique du Nord, en Amérique Latine et en Europe. En France, le Groupe est un acteur majeur du Mobilier urbain dans plus de 900 villes et couvre avec l’ensemble de ses supports en transport, grand format et centres commerciaux plus de 3600 communes, touchant ainsi près de 35 millions d’individus par semaine.

 


[1] OCS 2023, Un nouvel outil pour répondre aux défis de l’out of home