1

Que contient le plan France 2030 présenté par Emmanuel Macron ?

Le mardi 12 octobre, le Président de la République Emmanuel Macron, a présenté le plan d’investissement France 2030 devant permettre au pays de “retrouver le chemin de l’indépendance”. Un programme ambitieux de 30 milliards d’euros se concentrant sur les secteurs de l’énergie, la transition écologique, le numérique, la santé, la culture ou encore l’espace.

A l’Elysée, Emmanuel Macron a dévoilé les contours d’un programme économique ambitieux, visant à éviter le déclassement économique du pays. Un discours stratégique, moins de huit mois avant l’élection présidentielle. Le Président a ainsi indiqué avoir pour ambition de faire de la France l’un des “champions de demain, dans les domaines du numérique, de l’industrie verte, des biotechnologies ou encore dans l’agriculture qui dessineront notre avenir”.

Outre les mots, le chef de l’Etat a présenté hier des détails chiffrés et des objectifs de calendrier pour répondre aux enjeux futurs auxquels le pays sera confronté : changement climatique, démographie, inégalités sociales. Pour ce faire, il n’a pas hésité à rappeler que le temps de travail des Français était encore inférieur à celui de nos voisins européens et à regretter le manque d’effort dans les dernières décennies pour les investissements dans la recherche.

Dix objectifs pour rattraper des retards de l’économie française

Pour décarboner l’industrie française, des investissements conséquents vont être réalisés. L’exécutif entend ainsi s’appuyer sur le nucléaire, atout énergétique du pays, qui bénéficie d’un milliard d’euros supplémentaires pour la création de réacteurs de petite taille ainsi qu’une meilleure gestion des déchets. Par ailleurs, le Président a insisté sur la production d’hydrogène vert, et veut faire de l’Hexagone un leader dans cette énergie notamment par des investissements dans la R&D. 

Il entend par ailleurs que le pays investisse dans les mobilités électriques et dans l’agriculture durable pour amorcer un nouveau départ dans ces secteurs anciens fleurons de l’économie, mis en péril par une concurrence féroce et des politiques publiques pas toujours à la hauteur. Concernant l’agriculture, Emmanuel Macron entend notamment offrir un regain d’attractivité à cette dernière en investissant 2 milliards d’euros dans le numérique et la robotique pour former une “agriculture de rupture” permettant aux agriculteurs d’être “payés pour ce qu’ils font”.

Enfin, après les difficultés traversées par les laboratoires pharmaceutiques français durant la crise sanitaire, Emmanuel Macron a émis sa volonté d’allouer des fonds massifs dans les biotechs. Le Président en a conscience, il faut aussi reconquérir l’imaginaire collectif en protégeant les contenus culturels français face aux puissants GAFAM. Ces objectifs doivent aussi permettre d’ accroître l’activité du pays dans “l’aventure spatiale” et la découverte des fonds marins encore inexplorés. Mais aussi assurer l’indépendance du pays dans les composants électroniques, à l’heure où l’ensemble de la planète fait face à une pénurie massive aux conséquences multiples pour les économies.

Alors que le Président n’a pas encore déclaré être candidat à sa réélection, il dresse néanmoins un programme économique coûteux, visant à accomplir les défis d’aujourd’hui et de demain laissant présager son désir d’imposer dans les débats certains thèmes dans la campagne présidentielle à venir.