1

KPMG dépasse EY comme leader de l’audit-conseil en France

Le réseau international de cabinets d’audit et de conseil KPMG prend le leadership en France devant EY, l’un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil.

Alors même que la nouvelle présidente Marie Guillemot s’apprête à succéder à Jay Nirsimloo et accroître le volet RSE du groupe notamment au niveau sociétal et environnemental, le géant de l’audit vient de dépasser EY France en termes de chiffre d’affaires. Terminant son second mandat à la tête du directoire de KPMG France, Jay Nirsimloo est parvenu à dépasser d’environ 20 millions d’euros son concurrent EY France. Ainsi, son cabinet d’audit-conseil devient le numéro un français avec un chiffre d’affaires annuel sur 2020 s’élevant à 1,91 milliard d’euros.

Une longue histoire chez KPMG France

En 30 ans de carrière, dont huit à la tête du groupe en tant que directeur et huit comme Président, ainsi qu’une fusion avec les équipes de Peat Marvick en 1988, Jay Nirsimloo est parvenu à clore son parcours chez KPMG France en beauté. 

En effet, malgré la crise engendrée par la pandémie de Covid-19, son entreprise est parvenue à conserver sa place dans le “Big Four” mondial de l’audit et du conseil et de devenir le fer de lance du secteur dans l’Hexagone. Les difficultés ont pourtant été au rendez-vous, avec un ralentissement considérable de pans entiers de l’économie, la nécessité d’adapter les conditions de travail de près de 10 000 salariés ou encore l’arrêt total des fusions-acquisitions. Malgré la tempête, le groupe est parvenu à garder le cap et à terminer l’année avec une croissance de 7%.

Changement de président, changement de cap ? 

Marie Guillemot, ancienne manager chez le concurrent EY, a été élue présidente après une campagne interne confrontant 3 candidates. Neuf mois après la campagne marquée par des auditions, des présentations de projets et de stratégies, les associés ont décidé en septembre dernier de choisir Marie Guillemot pour reprendre les rênes du groupe. Et la nouvelle dirigeante espère pouvoir ancrer sa patte en accentuant la dimension environnementale et sociétale du cabinet, son aspect fiscal et juridique ainsi qu’en donnant une place renforcée au digital. Le but poursuivi est ambitieux : rester à la première place du classement tout en incarnant une image responsable.