1

Le soutien des Etats-Unis à Taïwan réaffirmé par Joe Biden

Dans la continuité de la politique menée par Donald Trump face à la Chine continentale, la nouvelle administration démocrate réaffirme l’indéfectible soutien des Etats Unis à Taïwan, qui vient de subir de nouvelles tentatives d’intimidation de la part de son immense voisin. L’invitation du représentant taïwanais à l’investiture de Joe Biden, une première depuis la pleine reconnaissance de la République populaire de Chine par les Etats Unis, témoigne de la poursuite de la ligne dure vis à vis de Pékin.

Face à la poursuite des multiples incursions dans l’espace aérien taïwanais de la part de Pékin, les Etats Unis ont réaffirmé leur soutien sans faille à Taipei, dans un contexte où la rivalité entre Pékin et Washington n’est pas fondamentalement modifiée par le changement d’administration américaine et l’arrivée au pouvoir du démocrate Joe Biden.

Provocations à répétition de la part de Pékin

Les multiples survols de l’espace aérien taïwanais viennent s’ajouter aux 380 incursions relevées l’année dernière effectuées par divers aéronefs chinois.  Le weekend dernier, ce n’est pas moins de 28 avions, dont huit bombardiers et cinq chasseurs, qui ont pénétré dans la zone de défense de Taïwan. Par ces provocations répétées, Pékin entend réaffirmer ses convoitises sur l’île dont elle réclame la souveraineté depuis 1949 et la fin de la guerre civile. Plus largement c’est sur l’ensemble de la mer de Chine que l’Empire du Milieu souhaite avoir la mainmise comme l’illustrent les tensions qui l’opposent au Vietnam, aux Philippines et à la Malaisie pour le contrôle de différents îlots et archipels dans la région.

Seul véritable fil conducteur entre la politique de Donald Trump et celle de son successeur, l’opposition à la volonté hégémonique de la Chine devrait être l’une des grandes préoccupations du mandat de Joe Biden. En réaction aux nouvelles incursions, le département d’Etat, par l’intermédiaire de son porte parole Ned Price, a réaffirmé le soutien « solide comme un roc » des Etats Unis vis à vis de Taïwan et leur volonté « d’aider l’île à maintenir une capacité d’autodéfense autonome ». En réaction, à l’occasion du forum économique mondial, le Président Chinois Xi Jinping a mis en garde les Etats Unis contre la poursuite de la politique de Donald Trump qui pourrait selon lui mener à « une nouvelle Guerre Froide ».