1

Armin Laschet est le nouveau leader de la CDU

Le 16 janvier dernier, le congrès de la CDU a rendu son verdict en désignant Armin Laschet, ministre-président de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, comme nouveau chef du parti. Cette élection qui intervient à huit mois des prochaines élections législatives montre une volonté de continuité au sein du parti au pouvoir en choisissant comme nouveau leader le candidat le plus fidèle à la politique d’Angela Merkel.

Lors du congrès de la CDU, les 1001 délégués du parti ont fini par porter leur choix sur l’expérience et le consensus incarné par M. Laschet au détriment du virage à droite proposé par Friedrich Merz mais la candidature du nouveau chef de file de la CDU pour briguer le poste de chancelier aux prochaines élections reste cependant incertaine.

L’héritier d’Angela Merkel

Après un premier tour au résultat serré, l’actuel ministre président de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Land le plus peuplé d’Allemagne, a fini par l’emporter avec un peu plus de 52% des voix au second tour. Un temps donné perdant derrière le favori Friedrich Merz, Armin Laschet a su convaincre les 1001 délégués du congrès de la CDU en proposant une ligne politique dans l’exacte continuité de la très populaire chancelière actuelle. A défaut d’une véritable révolution au sein du parti, les délégués ont préféré choisir la stabilité et le consensus incarné par ce catholique de 59 ans, père de 3 enfants, fort d’une longue carrière politique à l’échelon local, national mais aussi européen. Fidèle soutien de la chancelière en toutes circonstances, y compris dans la très clivante crise des migrants en 2015, il a su tirer profit de sa proximité avec la chancelière qui achève son mandant sur un record de popularité.

A moins d’un an de l’élection, il paraît peu probable qu’Armin Laschet ne se porte pas candidat au poste de chancelier pour venir succéder à Angela Merkel. Toutefois, selon les sondages de la chaîne publique ZDF, peu de personnes lui prêtent la stature nécéssaire pour prétendre au poste de chancelier contrairement à son homologue Markus Söder actuel leader de la CSU, allié bavarois de la CDU. Le nom de Jens Spahn, actuel ministre de la santé et numéro deux sur le ticket d’Armin Laschet, est également cité pour se voir confier la responsabilité de mener le parti aux prochaines élections prévues du 26 septembre.