Une juge britannique refuse l’extradition de Julian Assange aux Etats-Unis

Publié le 06 janvier 2021

Poursuivi pour avoir diffusé plus de 700 000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, le fondateur de WikiLeaks, retenu au Royaume-Uni, s’est vu refuser son extradition aux Etats-Unis par une juge britannique le lundi 4 janvier. Un soulagement pour ses proches et ses avocats. 

La Maison Blanche, qui réclame Julian Assange, compte faire appel de la décision rendue par la cour londonienne de l’Old Bailey.

Extradition refusée pour des raisons de santé

Les préoccupations sur la santé mentale de Julian Assange ont conduit la juge Vanessa Baraitser à faire marche arrière au sujet de la demande d’extradition aux Etats-Unis, redoutant un risque de suicide. En effet, ses proches craignent l’impact négatif des conditions d’incarcération Outre-Atlantique si la demande venait à aboutir. Une décision qui reste donc un “véritable” soulagement pour son avocat, Me Antoine Vey, et qui pourrait être le prélude à “d’autres victoires”.

L’argument avancé par les avocats de l’accusé, dénonçant une procédure “politique”, n’a toutefois pas été retenu par la juge, qui considère que “c’est sur cet argument qu’ils se fondent pour contester le transfert du prisonnier aux Etats-Unis, les accords américano-britanniques interdisant les extraditions pour des “infractions politiques”. Face à ce refus, les Etats-Unis ont partagé leur déception et envisagent de faire appel. 

Une figure controversée

Héros salvateur de la liberté d’expression pour certains, image de la lutte anti-occidentale pour d’autres, cette figure controversée ne cesse de faire débat sur la scène internationale. Pour rappel, Julian Assange est accusé d’espionnage par les Etats-Unis dans l’affaire de documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en Irak et en Afghanistan. Une accusation préjudiciable qui porterait sa peine à 175 ans de prison.

Arrêté en avril 2019 par les autorités britanniques, il a passé sept années dans l’enceinte de l’ambassade de l’Equateur à Londres. Julian Assange est à ce jour détenu à la prison londonienne de haute sécurité de Belmarsh.