1

Angela Merkel annonce de nouvelles restrictions sanitaires face à la Covid-19 en Allemagne

L’Allemagne, l’ancien bon élève de l’Europe, donne un nouveau tour de vis alors que le nombre de cas atteint un triste record dans le contexte du second pic épidémique de la Covid19. La chancelière allemande, qui s’est entretenue avec les dirigeants des 16 Länder, a ainsi annoncé de nouvelles restrictions sanitaires qui s’appliqueront jusqu’au 10 janvier. 

Parmi ces mesures, les commerces non-essentiels et les écoles devront fermer leurs portes à partir de mercredi. Des restrictions supplémentaires jugées nécessaires pour endiguer les risques de contamination à l’approche des fêtes de fin d’année.

Confinement partiel

“Nous sommes contraints d’agir et nous agissons maintenant”, a averti Angela Merkel. Alors que les chiffres ne sont pas bons sur le front de l’épidémie, les autorités ont appelé les Allemands à rester chez eux afin de limiter la propagation du virus qui porte désormais près de 30 000 infections quotidiennes. L’ancien bon élève de l’Europe dans le combat contre la Covid19 ne semble pas parvenir à gérer cette seconde vague, alors que l’impact de la première vague épidémique sur le pays était relativement faible.

Un confinement partiel auquel les Allemands sont désormais habitués entre donc en vigueur. Même s’ils devront limiter leurs contacts et restreindre leurs déplacements, aucune attestation ne sera nécessaire. A l’approche des fêtes de fin d’année et des retrouvailles familiales, le nombre de nouvelles infections risque d’atteindre de nouveaux records, s’est inquiétée la chancelière Merkel, avant d’ajouter que seuls les contacts avec “la famille très proche” seraient autorisés.

Vente d’alcool interdite et fermeture des commerces dès mercredi

Alors que les restaurants, bars, espaces culturels et enceintes sportives ont dû faire profil bas durant six semaines, de nouvelles restrictions devraient peser sur les acteurs économiques. La chancelière s’était déjà montrée favorable à l’instauration de mesures plus strictes, contre l’avis de certains Länder, moins touchés par la pandémie. L’arrivée des fêtes de fin d’année durant lesquelles de nombreux Allemands sont amenés à se réunir autour de stands de vin chaud a toutefois rebattu les cartes. La chancelière a ainsi tiré la sonnette d’alarme et la vente d’alcool va être interdite dès mercredi sur la voie publique.

Une situation alarmante qui s’est notamment illustrée ce samedi dans les magasins et les centres commerciaux devant lesquels de longues files d’attente se sont formées. Après avoir annoncé la fermeture prochaine des commerces, les professionnels ont adressé à la chancelière leurs inquiétudes face à une telle décision qui mettrait durablement à mal leur activité, déjà fragilisée par la crise. La Saxe, qui connaît le nombre de cas le plus élevé du pays, a quant à elle déjà procédé à la fermeture de ses enseignes et de ses écoles.