1

Où en est la course à la Maison Blanche à une semaine de l’élection présidentielle américaine ?

Alors que la date fatidique du 4 novembre approche, les sondages semblent toujours largement pencher en faveur du candidat démocrate Joe Biden. Toutefois l’expérience de l’élection précédente en 2016  nous impose la prudence sur le sujet. Chaque candidat peut compter sur une base solide dans une Amérique toujours plus clivée pour laquelle ce scrutin représente un tournant majeur. 

Joe Biden et Donald Trump polarise chacun des sensibilités opposées dans une Amérique plus divisée que jamais. Alors que le premier incarne la frange progressiste, soucieuse de réduire les inégalités et consciente de l’urgence climatique, le second se fonde sur un électorat focalisé sur les questions d’économie et d’emploi et sur les enjeux religieux et sécuritaires.

De solides arguments à faire valoir pour chacun des candidats 

Avant la crise sanitaire, le Président sortant pouvait se prévaloir d’un bilan économique plus que positif avec un retour au plein emploi, une croissance à 3,5% et même une baisse du taux de pauvreté des minorités ethniques. Cependant, l’année 2020 a totalement rebattu les cartes. Aujourd’hui se dresse derrière Donald Trump le lourd bilan des 230 000 morts du Covid19 dus à une gestion hasardeuse de la crise sanitaire. Si l’on ajoute à cela la question de la recrudescence des tensions raciales, Joe Biden dispose de solides éléments pour mettre en lumière les échecs du mandat Trump. 

Une élection déjà jouée ? 

Entre pro et anti masques, entre « Black Lives Matter » et suprémacistes blancs, entre écologistes et climatosceptiques, l’Amérique de 2020 semble plus divisée que jamais, et cela se ressent sur les intentions de vote, qui selon les sondages, ne comptent que très peu d’indécis tellement les candidats s’opposent sur tous les sujets. Par ailleurs, plus de 60 millions d’Américains, soit presque le tiers de l’électorat, ont déjà exprimé leur choix à travers le vote anticipé, ce qui laisse également présager un taux de participation exceptionnellement élevé.  Enfin concernant les sondages, le candidat démocrate Joe Biden est donné gagnant avec 10 points d’avance au niveau des votes à l’échelle du pays. Une estimation à prendre avec un certain recul quand on connait les surprises que réserve le système des grands électeurs dont beaucoup réclament la suppression et au regard des écarts bien plus serrés mesurés dans les états-clés (« swing states« ) du Midwest et du sud du pays.