1

L’économie britannique atterrit déjà après une reprise de courte durée

Alors que le gouvernement britannique misait sur une reprise rapide de la croissance, en particulier avec sa campagne “Eat Out To Help Out”, les chiffres publiés par l’Office for National Statistics pour le mois d’août sont inférieurs de moitié aux prévisions initiales.

Malgré un contexte “favorable”, l’économie britannique peine à redécoller

Rishi Sunak, Chancelier de l’Echiquier, avait pourtant des motifs d’espoir durant l’été quant à la reprise de l’économie britannique. On comptait alors peu de cas de Covid au mois d’août, et peu de nouvelles restrictions sanitaires qui auraient pu décourager les anglais de se remettre à consommer. 

Le programme “Eat Out To Help Out” ainsi que des baisses ponctuelles de TVA avaient même été mis en oeuvre pour s’assurer d’un redécollage rapide de l’activité. Il n’en a rien été. La croissance du mois d’août a été évaluée à seulement 2,1%, ce qui, en temps normal, représenterait une performance exceptionnelle, mais constitue un chiffre décevant, bien en deçà des prévisions des 4,6% escomptés par les économistes. 

Un niveau d’activité toujours loin derrière celui d’avant crise

Malgré un rapide rebond de l’activité économique, rattrapant en quelques semaines 70% de la chute des mois de mars-avril, l’économie du Royaume Uni reste tout de même 9% en dessous de son niveau d’avant crise. 

Selon Ruth Gregory, économiste à la Consultancy Capital Economics, cela prendra deux ans pour que la situation revienne à la normale. En effet, avec la seconde vague de Covid19 et le réajustement à la baisse par le gouvernement du programme de soutien à l’emploi, il semble probable que la croissance britannique des prochains mois ne connaisse pas le rythme effréné du trimestre précédent.